Le mot du président

 

André Armanet - Président de l'OMSL’Office Municipal de Vienne n’est pas fait uniquement de ce que l’on peut y trouver mais de ce que l’on peut y apporter.

 

 

La caisse de résonance de l’association est bien le bénévolat.

Le monde associatif doit être en permanence au courant des dernières nouveautés juridiques et statuaires. Il doit connaitre le chemin pour développer le partenariat.

Il faut se rendre à l’évidence aujourd’hui une association est une entreprise, la seule différence, l’entreprise doit motiver ses salariés, l’association doit bien informer ses bénévoles grâce à des formations.

Je m’arrêterais sur l’appellation bénévole. A la mi-mai la municipalité Viennoise organisait les états généraux du sport et j’avais comme mission de parler  au  sens large du terme des bénévoles. Les dernières statistiques concernant le bénévolat laissent apparaitre qu’il toucherait 43% des Français, ils étaient  28% en 2002 et 32% en 2010. En conséquence, il y a une forte progression de cette « discipline ». Je considère que le bénévolat se porte plutôt bien et séduit de plus en plus de personnes.

Si le bénévolat peut se vivre de manière informelle et non organisée, il n’en demeure pas moins que le lieu privilégié de l’action du bénévole reste l’association à plus de 90% même s’il n’en est pas membre.

Par contre, il y a les bénévoles occasionnels et les bénévoles permanents. On arrive bénévole parfois par héritage, la propension à participer est plus forte chez celles et ceux qui, lorsqu’ils étaient adolescents avaient un parent bénévole.

Je mettrais l’accent sur l’importance de la socialisation familiale dans la prédisposions à s’engager. A aucun moment nous devons exposer les bénévoles à des risques pénaux dissuasifs. Réjouissons-nous d’observer une montée régulière et continue du nombre de bénévoles dans notre pays. Ces millions d’hommes et de femmes sont la sève de notre cohésion sociale. Chaque jour, ils et elles innovent et créent, ils et elles croient dans leur pouvoir d’agir.

Loin d’être repliés sur eux-mêmes, les bénévoles sont la preuve qu’un pays qui s’engage est un pays qui croit en l’avenir. Je voudrais relativiser les propos sur la crise du bénévolat et souligner la prédominance des nouvelles formes d’engagement du bénévole. Il y a des raisons de rester optimiste malgré un contexte de tensions croissantes : 70 000 nouvelles associations créent chaque année, une prépondérance des associations liées au vivre-ensemble (les petites associations sportives, culturelles et de loisirs dominent le paysage associatif), 159 000 structures qui créent de l’emploi salarié (qui représente à lui seul 10% de l’emploi privé en France) et un budget cumulé de plus de 113 milliards d’euros.

Même si le paysage associatif est évidemment contrasté, avec 75% d’associations qui gèrent un budget annuel de moins de dix mille euros.

Mais gardons au final à l’esprit que ce sont près de vingt-deux millions de Français qui déclarent avoir rendu des services bénévoles dans le cadre d’une organisation. Les associations ne sont pas des corps intermédiaires, ce sont les organes vivants du corps social, au cœur de notre vivier associatif.

 

André ARMANET

Président de l'Office Municipal des Sports

 

Bienvenue sur le site Internet de l'Office Municipal des Sports de la ville de Vienne.

Derniers articles

Loto 2019

Loto 2019

LE LOTO DE L'OMS

LE LOTO DE L'OMS